Quel défi pour la distribution ?

Cette semaine, le magazine LSA , référent au sein de la grande distribution, dédie un article sur « les cinq défis pour la distribution du futur » :

– les clients connectés avec leur mobile en magasin, c’est à dire le showrooming, qui permet en scannant le code barre ou prenant l’article en photo d’aller consulter le prix à la concurrence

– l’omnicanal ou multi canal,  qui permet au client de passer sa commande avant d’arriver en magasin et de la récupérer par exemple par le drive

– les systèmes de paiement par mobile

– les murs shoppings où le client peut scanner l’image du produit et le commander

– les digital wallets, applications qui regroupent les cartes de fidélité, les shopping list

Absolument rien concernant la consommation collaborative ?

Et je ne pense pas que cela soit un hasard, la plupart des enseignes sont concentrées sur le coeur de métier et regardent comment les évolutions technologiques peuvent modifier les gestes des clients aujourd’hui. Ils concentrent leurs ressources sur ces évolutions technologiques et sur la formation de leur collaborateurs à leur utilisation.

Quand ils voient arriver Amazon sur leur marché, ils regardent comment ils peuvent rapidement mettre en place un site internet marchand.Les managers que je côtoie, n’hésite d’ailleurs pas à envoyer leurs cadres visiter les installations d’Amazon ou encore dernièrement des magasins pixmania. La dimension collaborative est totalement absente. Le fait qu’Amazon est ouvert sa plateforme à tout commerçant pour vendre ses produits passe inaperçu. Tout comme le fait qu’un client qui laissent des commentaires et les publient sur son site puisse être rémunéré.

A mon sens, le défi majeur pour la distribution du futur sera de changer sa relation avec ses clients, mais non pas d’un point de vue technologique.

Comment une enseigne pourra donner autres choses que des points fidélités à ses clients ? Comment pourra-t-elle utiliser sa communauté, et construire de nouveaux services, de nouveaux produits avec elle ?

Est ce qu’une enseigne sera prête à laisser ses clients faire du commerce sur son site ? à rémunérer ses clients pour la qualité de leur commentaire ? à reverser un pourcentage des ventes à ceux qui auront été à l’origine d’un produit ? C’est de cela dont il s’agit.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s